Quelles sont les charges déductibles en LMNP ?

Publié le : 15 septembre 20226 mins de lecture

Le statut de Loueur en Meublé Non Professionnel (LMNP) permet aux contribuables de bénéficier d’avantages fiscaux. En effet, les charges déductibles en LMNP sont nombreuses et permettent de réduire considérablement le montant des impôts dus. Parmi les charges déductibles en LMNP, on peut citer les frais de gestion, les frais d’entretien et de réparation, les frais de publicité, les frais de déplacement, etc. Le montant total des charges déductibles en LMNP est plafonné à 10 700 € par an. Cependant, il est possible de déduire le montant des intérêts d’emprunt sur le bien loué, ce qui permet de réduire considérablement le montant des impôts dus.

Les charges déductibles en LMNP sont celles qui sont liées à la gestion et à l’entretien de l’immeuble

Le simulateur LMNP Altarea permet de déterminer les charges déductibles en LMNP. Ces dernières sont liées à la gestion et à l’entretien de l’immeuble. Elles comprennent les frais de gestion, d’entretien, de réparation et de nettoyage. Les charges déductibles en LMNP sont également les intérêts d’emprunt et les frais de notaire.

La taxe foncière

La taxe foncière est une charge déductible en LMNP. Elle est calculée sur le montant de la valeur locative des biens immobiliers et est payable par le propriétaire. La taxe foncière peut être réduite si le propriétaire est un bailleur social ou s’il y a des travaux de rénovation ou de construction en cours.

Taxe d’habitation

La taxe d’habitation est une taxe locale qui est payable par les occupants d’un logement, à titre de résidence principale. Elle est généralement calculée en fonction de la valeur locative du logement et du nombre de personnes occupant le logement. Les propriétaires bailleurs peuvent déduire la taxe d’habitation de leurs revenus fonciers imposables.

La contribution foncière des entreprises (CFE)

La CFE est une taxe foncière qui est déductible en LMNP. Elle est calculée en fonction de la valeur locative des biens immobiliers que vous possédez et de leur emplacement. La CFE est généralement payée par les entreprises qui possèdent des biens immobiliers, mais elle peut également être payée par les particuliers. Les particuliers peuvent déduire la CFE de leur impôt sur le revenu.

L’assurance du bien en tant que propriétaire non occupant

L’assurance du bien en tant que propriétaire non occupant est une charge déductible en LMNP. Cela signifie que vous pouvez déduire les frais d’assurance de votre bien (immeuble ou contenu) de vos revenus locatifs. Pour être éligible, votre police d’assurance doit couvrir les dommages causés par les événements suivants : incendie, explosion, dégâts des eaux, tempête, inondation, vandalisme et actes de terrorisme.

L’assurance pour loyers impayés

Le bailleur peut s’assurer contre les loyers impayés et contre les dégradations locatives. Cette assurance doit être souscrite avant la signature du bail et est obligatoire si le bailleur est une personne morale. Elle est facultative pour les bailleurs privés. Les assurances pour loyers impayés couvrent le montant des loyers impayés par le locataire jusqu’à concurrence de trois mois de loyers. Les assurances pour dégradations locatives couvrent les dommages causés par le locataire aux biens du bailleur, à hauteur de 10 000 €.

Les dépenses d’entretien et de petites réparations

Dans certains cas, les propriétaires bailleurs peuvent déduire les dépenses d’entretien et de petites réparations de leurs revenus fonciers. Ces dépenses doivent être liées à la conservation ou à la valorisation du bien et ne pas être des dépenses d’amélioration. Les dépenses d’entretien sont les dépenses nécessaires à la conservation du bien et à son bon fonctionnement. Elles comprennent les frais de réparation, de nettoyage, de chauffage, d’électricité, d’eau, etc. Les dépenses de petites réparations sont les dépenses de réparation d’un montant inférieur à 150 euros par facture. Pour pouvoir déduire ces dépenses, il est nécessaire de conserver les factures et les justificatifs.

Quels sont les avantages fiscaux d’une location meublée ?

Les avantages fiscaux d’une location meublée sont nombreux. Tout d’abord, le propriétaire peut déduire de ses revenus fonciers les dépenses liées à l’entretien et à la réparation du bien. Ensuite, il peut également déduire les intérêts d’emprunt et les frais de gestion. Enfin, la location meublée permet de bénéficier d’une réduction d’impôt sur le revenu.

Plan du site